Chassey Energie : Ici, l’agriculture produit de l’énergie verte !

le 28 octobre 2019




Alors que l’actualité met en avant le sentiment bien réel de dénigrement que vivent certains agriculteurs, l’inauguration de Chassey Energie a été l’occasion de rassembler deux cents personnes autour d’un exemple concret de projet agricole, collectif, vertueux et ancré dans le territoire.

C’est en 2015 que les premiers échanges se sont tenus entre les agriculteurs des 8 exploitations aujourd’hui associées et Opale EN. Rapidement convaincus par le cercle vertueux de la méthanisation, leur permettant de valoriser leurs effluents d’élevage en s’assurant une source de revenus supplémentaires, ils ont opté pour la démarche collective :  « nous avions déjà l’habitude de travailler ensemble et le collectif nous permet d’assurer un volume de matière conséquent, une bonne diversité des intrants et de minimiser l’investissement financier de chacun. », explique Cyrille Jussiaux, président de Chassey Energie.

Trois ans de développement auront été nécessaires pour que nos équipes, orchestrées par Bénédicte Jorcin, chef de projet,  définissent les contours du projet, obtiennent les autorisations, consolident les financements et préparent les travaux. La première pierre du chantier a été posée au printemps 2018 et de nombreuses entreprises, locales pour la plupart, se sont succédées pendant 2 ans pour construire le site. Mise en service au printemps 2019, Chassey Energie permettra de valoriser chaque année pas moins de 10 900 tonnes d’intrants –  lisiers, fumiers et résidus de culture –  en biogaz. Il sera ensuite transformé par un moteur en cogénération de 250 kW, à la fois en électricité, revendue à EDF à un tarif négocié et en chaleur. Ainsi, les 2 075 000 kWh d’électricité produits annuellement, permettront de couvrir l’équivalent de la consommation électrique de 370 foyers. Une solution de valorisation de la chaleur en circuit court est encore en discussion actuellement.

Enfin, les agriculteurs utiliseront le digestat, résidu issu de la méthanisation, comme engrais, à forte valeur amendante. Sans odeur, il présente l’intérêt de pouvoir être stocké et épandu à la période la plus propice pour les cultures.

Projet collectif, symbole d’une agriculture durable, mais aussi projet de territoire, puisque dès le début, il a bénéficié du soutien des élus de sa commune d’implantation, Mutigney, et du portage de la Communauté de communes Jura Nord, actionnaire minoritaire dans la SAS du projet.

Pour  Opale EN, Chassey Energie s’inscrit pleinement dans une démarche de transition agroécologique des territoires : « le changement de modèle passera par la multiplicité de petits projets de territoire, collectifs, participatifs et ancrés localement. »


Retour