La méthanisation

vue aérienne de l'UM de Rahon

vue aérienne de l’UM de Rahon

La méthanisation agricole est un procédé de valorisation des effluents d’élevage qui permet de produire une matière aux qualités agronomiques intéressantes pour les sols et également une énergie renouvelable. »

Opale Énergies Naturelles accompagne les agriculteurs dans des projets de méthanisation agricole collectifs : notre cœur de métier est d’initier les projets avec les agriculteurs, de prendre en compte les caractéristiques et spécificités du territoire en associant l’ensemble des acteurs, de rechercher la meilleure solution technique et économique pour un projet spécifique.
Choisir de travailler avec Opale c’est choisir un développeur proche du terrain soucieux de l’intérêt agricole, un co-investisseur d’expérience pour partager les risques financiers, un co-exploitant de valeur pour garantir l’efficacité.

La méthanisation : comment ça marche ?

Une unité de méthanisation c’est comme la panse d’une vache !

Les déchets organiques sont digérés grâce à des bactéries ce qui produit un gaz (biogaz) et un résidu organique (le digestat). Le biogaz est un gaz naturel dit « renouvelable » en opposition au gaz issu des énergies fossiles, qui est valorisé de deux façons :

> soit il alimente un moteur pour produire de l’électricité injectée sur le réseau EDF et de la chaleur utilisée sur place (Chauffage des bâtiments, alimentation de serres….)

serre de Rahon

serre de Rahon

> soit il est injecté, après épuration, sur le réseau de gaz de ville existant.

Que peut-on mettre dans le méthaniseur ?

méthaniseur

• Les effluents d’élevage (déjections animales, lisier, fumier, fientes d’élevage de volailles),

• les résidus de cultures (menues pailles, cannes de maïs, surplus d’ensilage de céréales),

• les cultures dérobées (RGI, Sorgho…),

• les tontes de déchets verts des collectivités,

• et dans une moindre mesure des cultures dédiées au méthaniseur permettant de répondre au problème de saisonnalité des effluents.

D’une façon générale, toute matière organique est méthanisable : déchets de fromagerie, lactosérums, graisses d’abattoirs, mélasse, déchets alimentaires de cantines scolaires ou de maisons de retraite, restaurants, boulangeries, charcuteries…, boues d’épuration (sans métaux lourds). La priorité est donnée à la qualité du digestat que les agriculteurs souhaitent épandre.

Tout déchet contenant des matières organiques entre de façon naturelle dans un processus de dégradation entrainant une production de méthane (à l’exception des matières ligneuses comme le bois ou les branches…).

Quel choix de méthaniseur ?

Opale Energies Naturelles propose en fonction des attentes des agriculteurs un procédé adapté au projet.

La méthanisation des matières à 20- 25% de matière sèche :

• Système Garage : épandage de digestat « solide » à l’identique d’un fumier

Système garage à Rahon

Système garage à Rahon

• Système Piston : épandage de digestat liquide, par pendillard)

La méthanisation des matières plutôt liquide à 10-15 % matières sèches :

• Infiniment mélangé (épandage de digestat liquide) => photo Chalencey

 

Infiniment mélangé à Chalencey

Infiniment mélangé à Chalencey

Haut