La méthanisation

Tout déchet contenant des matières organiques entre de façon naturelle dans un processus de dégradation entrainant une production de méthane (à l’exception des matières ligneuses comme le bois ou les branches…).

Le principe de la méthanisation est d’accélérer ce processus dans un milieu confiné (digesteur) et en absence d’oxygène (digestion anaérobie). Les bactéries, présentes à l’état naturel dans les déchets organiques, viennent dégrader les diverses matières qui composent ces même déchets.

C’est ce procédé biologique accéléré qui déclenche la production de biogaz, composé à environ 60% de méthane. Le biogaz ainsi collecté permet la production d’électricité et de chaleur.

Le résidu de la méthanisation, appelé digestat, constitue un engrais de qualité. Il peut être épandu ou redistribué vers tout utilisateur : jardinerie, jardin des particuliers, espaces verts collectifs…

Les matières méthanisables sont nombreuses, dans le monde agricole (déjections animales, lisier, fumier, fientes d’élevage de volailles, surplus d’ensilage de céréales, effluents vinicoles…), dans l’industrie agro-alimentaire (déchets de fromagerie, lactosérums, graisses d’abattoirs, mélasses…) et parmi les déchets de collectivité : tontes de pelouses, déchets alimentaires de cantines scolaires ou de maisons de retraite, restaurants, boulangeries, charcuteries…, boues dépuration (sans métaux lourds).

D’une façon générale, toute matière organique est méthanisable.

Les matières inorganiques (sable, verre, plastique) et les matières contenant des substances polluantes (métaux lourds, polluants organiques, médicaments) sont à exclure du processus.

Pour en savoir plus sur la méthanisation et les bio gaz : notre plaquette + site de Biogaz.


Le cadre réglementaire des unités de méthanisation

Le cadre réglementaire des unités de méthanisation est celui des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE). Le décret n° 2009-1341 du 29 octobre 2009 définit les seuils déclaratifs et de demande d’autorisation propres aux unités de méthanisation.

Haut